Questions liées aux délais de réponse et aux plaintes et/ou suggestions

Nous mettons tout en œuvre pour répondre, endéans les 48h, à vos demandes relatives à des questions d'assurances. Pour améliorer le temps de réactivité, nous vous conseillons de vous adresser au service concerné. Vous trouverez plus d'informations sur nos différents services ailleurs sur ce site. Vous pouvez également toujours prendre contact avec votre courtier pour toutes vos questions.

Vous avez une plainte à formuler dans le cadre de votre assurance ? Ou une suggestion à nous soumettre ? N'hésitez pas : vos réactions nous aident à nous améliorer encore et à adapter au mieux nos services et produits à vos besoins. Vous pouvez nous envoyer vos courriers :

  • à l'adresse suivante : Athora Belgium, Avenue Louise 149, 1050 Bruxelles,
  • par e-mail à : plaintes.be@athora.com,
  • ou composer le numéro suivant : 02 403 81 56.

Plainte ou suggestion, nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Corporate

Peu de choses. Nous restons une compagnie établie en Belgique. Toutes les conditions actuelles restent d’application, y compris la garantie du Fonds de Garantie pour les titulaires de contrats de la branche 21. Mis à part le changement du nom d’entreprise en ‘Athora Belgium’, le remplacement du site internet par un nouveau site public www.athora.com/be, la création de nouvelles adresses mail et le changement de certains noms de produits qui faisaient référence à Generali, il n’y aura pas de changements visibles pour le client.

Avec l’arrivée d’Athora, nous entamons un nouveau chapitre de notre longue histoire en Belgique. Ce qui est important, c’est qu’Athora soit synonyme de continuité pour nos partenaires courtiers et nos clients. Nous restons un assureur indépendant avec de fortes ambitions.

N’hésitez pas à contacter votre courtier si vous avez encore des questions.

Le nom Athora est construit à partir de 2 valeurs qui nous tiennent à coeur : ‘Authority’ (qui signifie ‘expertise, prise de décision en connaissance de cause’) et ‘Thorough’ (qui signifie ‘intéressé, passionné, méticuleux’). Ensuite le nom symbolise aussi le lien qui nous unit avec notre maison mère, Athene Holding Ltd, dont le nom est dérivé de la déesse grecque Athène, déesse de la sagesse.

Le logo est constitué de ce que nous appelons une mosaïque, et est inspiré des mosaïques qu’on retrouve dans différentes cultures à travers l’histoire.

Peu après sa création en 2014, Athora a fait des acquisitions en Allemagne (Delta Lloyd Deutschland en 2015), en Irlande (Aegon Ireland en 2018) et ensuite en Belgique (Generali Belgium en 2019). En janvier 2018, le groupe Athora s’est déconsolidé de son holding, Athene Holding Ltd. A l’image d’Athene, le groupe Athora a l’ambition de devenir un acteur majeur sur le marché européen de l’assurance. Grâce au partenariat stratégique avec Athene, Athora bénéficie de son know-how, de son expertise et de ses relations de long-terme en matière de réassurance.

Les ambitions d’Athora en Belgique s’inscrivent dans le long terme. Il a effectivement l’ambition de grandir en Belgique grâce à la croissance organique en s’appuyant sur ses courtiers partenaires et par l’acquisition de portefeuilles ou de compagnies à part entière.

Plus d’info sur www.athora.com

Athora s’appuie sur 26 investisseurs institutionnels de haute qualité qui ont engagé environ 2,2 milliards d’euros de capital. Parmi ces actionnaires on retrouve entre autres des fonds de pension, des fonds d’investissement publics et des fonds souverains. Ce sont des investisseurs mondiaux avec une stratégie à long terme qui partagent notre vision de construire une position dominante sur le marché des assurances.

Notre société holding Athora Holding ltd. est établie aux Bermudes, mais les exploitations du groupe sont principalement basées en Europe, à savoir en Allemagne, en Irlande et maintenant en Belgique. Ces entreprises sont régulées par les organismes locaux nationaux de réglementation dans chaque pays. L’ancienne société mère d’Athora (Athene Holding Ltd.) est basée aux Bermudes ; une des raisons pour lesquelles nous y sommes basés est donc historique. Fournir des solutions de réassurance fait partie de la stratégie d’Athora. Les Bermudes sont le deuxième marché au monde en matière de réassurance et attirent des talents spécialisés en réassurance. Le régulateur – the Bermuda Monetary Authority – a l’habitude de superviser les carrières en réassurance. Le régime commercial en réassurances aux Bermudes est tout à fait équivalent à la directive Solvency II. Cela signifie que les Bermudes ont « l’équivalence des pays tiers », ce qui aide à mettre les réassureurs sur pied d’égalité avec les autres assureurs opérant en Europe ou au niveau mondial. Athora se conforme à toutes les législations fiscales en vigueur et paie des impôts dans tous les pays où elle exploite des filiales. Beaucoup de groupes d’assurances ont d’ailleurs une filiale aux Bermudes.

Autres questions liées à l’assurance-vie

L'assurance vie est un produit qui offre de nombreux avantages. Il y a donc plusieurs raisons pour lesquelles il peut être intéressant de souscrire une police d'assurance vie.

Épargner pour votre pension d'une manière fiscalement avantageuse

L'assurance vie vous permet d'épargner pour une pension complémentaire de manière fiscalement avantageuse. Cela peut se faire par l'épargne-pension, mais aussi par l'épargne à long terme. Toutefois, certains plafonds de cotisation sont imposés :

- Dans le cas de l'épargne-pension, vous bénéficiez d'un avantage fiscal de 30% si votre cotisation (sur une base annuelle) ne dépasse pas 980 €. Si vous payez un montant plus élevé (veuillez noter que vous ne pouvez pas payer plus de 1.260 €), votre avantage fiscal sera de 25%. Si vous souhaitez déposer plus de 980 €, il est conseillé de déposer au moins 1 178 €. Dans le cas contraire, votre avantage fiscal est inférieur à celui d'un acompte de 980€1.

- La prime maximale pour l'épargne à long terme dépend de votre revenu. Le plafond absolu est de 2.3501euros.

Investir par le biais d'une police d'assurance vie

Si vous voulez investir, l'assurance vie est une solution pratique. Pourquoi ?

- Vous avez le choix entre

  1. la branche 21 (assurance vie à taux d'intérêt garanti, éventuellement complétée par une participation aux bénéfices)
  2. la branche 23 (assurance vie à rendement lié aux résultats d'un ou plusieurs fonds de placement sous-jacents)
  3. la branche 26 (un produit de capitalisation). En d'autres termes, vous disposez d'un large éventail d'opportunités d'investissement via une police d'assurance vie.

- Si vous choisissez la branche 23, vous investissez indirectement dans des fonds. Cela peut vous procurer un rendement potentiellement plus élevé, mais cela signifie aussi que le risque de placement vous incombe. Vous pouvez limiter ce risque de placement de plusieurs façons.

  • Un courtier d'assurance déterminera avec vous votre profil d'investissement. Il vous proposera ensuite une solution d'assurance correspondant à ce profil.
  • En répartissant votre investissement sur plusieurs fonds.
  • En payant régulièrement des primes au lieu d'un paiement unique.

Il est également intéressant de noter que si vous investissez dans un produit de la branche 23, vous ne payez pas d'impôt à la source. De plus, vos investissements dans la branche 23 ne sont pas pris en compte dans le calcul de l'impôt sur les comptes-titres.

Protection en cas de décès

Une police d'assurance vie peut également prendre la forme d'une police d'assurance décès. Dans ce cas, un versement de capital est effectué si l'assuré décède avant la date d'expiration finale du contrat. De cette façon, vous pouvez vous protéger, vous et votre famille, contre les conséquences financières dues à un décès prématuré.

Des garanties complémentaire sont également possibles.

Dans le cadre d'un prêt (hypothécaire), vous pouvez souscrire une assurance solde restant dû. C'est aussi une forme d'assurance-vie.

Assuré pour invalidité

Si vous souscrivez une assurance vie, vous pouvez souscrire une couverture complémentaire contre l'incapacité de travail. Celui-ci vous verse des intérêts mensuels si vous deviez tomber en incapacité de travail temporaire ou permanente à la suite d'un accident ou d'une maladie.

Planification de la succession et transfert d'actifs par le biais d'une police d'assurance vie

L'assurance vie est un instrument très utile pour transférer votre patrimoine à vos (petits) enfants d'une manière fiscalement avantageuse. Votre courtier vous aidera à le faire.

1Ces montants s'appliquent à l'année de revenu 2019, année d'imposition 2020.

 

Le rapport de transparence doit être fourni par tout organisme de pension aux clients qui ont souscrit un plan de pension complémentaire. Il s’agit d’un rapport sur la gestion du plan de pension. Ce rapport est rédigé chaque année par l’organisme de pension et contient entre autres des précisions sur le mode de financement du plan, la stratégie d’investissement, la structure des frais et le rendement du plan de pension.

Vous pouvez obtenir ce rapport de transparence sur demande par e-mail à l’adresse suivante :

  • Servicedesk.be@athora.com
  • Veuillez utiliser l’objet suivant à l’envoi de votre e-mail : N° identification contrat + “Rapport de transparence”
    (Pour les contrats en assurance de groupe, merci de vous adresser à votre employeur).

La branche 21 et la branche 23 sont des termes souvent utilisés lorsqu'il s'agit d'assurance vie. Il s'agit donc de deux types différents de contrats d'assurance vie. Mais que signifient-ils exactement ?

Branche 21

• Une assurance de la branche 21 offre une garantie de capital et/ou un taux d'intérêt garanti. Elle peut être complétée par une participation aux bénéfices (si les résultats de l'entreprise sont bons).

• Vous ne courez aucun risque financier. Même en cas de faillite de l'assureur, vous seriez protégé jusqu'à 100.000 € par personne. En revanche, les rendements de la branche 21 ne sont pas très élevés.

• Une assurance de la branche 21 dans le cadre de l'épargne-pension ou de l'épargne à long terme peut vous procurer un avantage fiscal.

• Si vous ne touchez pas à votre contrat pendant plus de 8 ans ou si vous souscrivez à une couverture décès de 130 % du montant investi, vous ne paierez pas de retenue à la source sur le rendement du capital investi.

• Pour un produit de la branche 21, vous payez une taxe sur prime de 2 %, sauf dans le cas des contrats d'épargne-pension.

Branche 23

Avec l'assurance vie branche 23, vous investissez indirectement dans des fonds de placement. La performance de ces fonds détermine donc aussi votre rendement. Cela signifie aussi que vous assumez vous-même le risque d'investissement.

Ici aussi, des avantages fiscaux sont possibles en matière de prévoyance et d'épargne à long terme.

Dans la branche 23, vous payez toujours une taxe sur les primes de 2% (sauf pour l'épargne-pension), mais pas de retenue à la source.

 

Oui.  Les mineurs doivent toutefois pour cela être représentés par leurs parents (ou un des parents). Concrètement, cela signifie que le(s) parent(s) devra(ront) signer la proposition d'assurance, l'éventuel questionnaire médical et les conditions particulières de la police. Attention, seul l'enfant pourra être repris comme bénéficiaire du contrat, personne d'autre.

Si les parents sont décédés ou déchus de l'autorité parentale et si ce sont les grands-parents qui exercent l'autorité parentale, les grands-parents pourront alors souscrire l'assurance épargne ou placement au nom d'un petit-enfant mineur.

Bien sûr. La souscription d'une assurance épargne ou placement suppose toujours la désignation d'un bénéficiaire en cas de décès de l'assuré. Vous pouvez parfaitement reprendre la bonne œuvre de votre choix comme bénéficiaire.

Petites remarques :

  • La bonne œuvre devra payer des droits de succession sur le capital décès versé. Les droits de succession peuvent être réduits dans certains cas pour les asbl.
  • Vous pouvez désigner plusieurs bénéficiaires, comme vos enfants et une bonne œuvre.
  • Il n'est pas possible de déshériter vos héritiers réservataires (époux(se) et enfants). Autrement dit, vous ne pouvez pas léguer la totalité de votre succession à une bonne œuvre.
  • Si vous choisissez une bonne œuvre comme bénéficiaire de votre contrat, certains avantages fiscaux pourront être perdus.

En cas de décès de l'assuré, le capital décès est versé au(x) bénéficiaire(s). Cela est vrai aussi en cas de suicide, excepté si celui-ci survient dans la première année suivant l'entrée en vigueur de la police. Les circonstances du suicide ne sont pas pertinentes dans ce cadre.

Une assurance-vie ou assurance-placement avec deux preneurs d'assurance peut être intéressante dans le cadre d'une planification successorale ou d'une cession de patrimoine. Pourquoi ?

Avec une assurance-vie avec deux preneurs d'assurance, tous les droits liés à la police iront au deuxième preneur d'assurance au décès du premier. Les bénéficiaires désignés dans le contrat n'auront accès au capital qu'au décès du preneur d'assurance survivant.

Une assurance-placement avec deux preneurs d'assurance offre plusieurs avantages importants :

  • Plus grande sécurité pour le preneur d'assurance survivant.
    • Dans le cadre d'une assurance-placement avec un seul preneur d'assurance, les enfants hériteraient d'une partie au décès du preneur d'assurance. Ici, le preneur d'assurance survivant conserve tous les droits sur le contrat.
    • Une modification de la police du vivant des deux preneurs d'assurance nécessite la signature des deux.
  • Après le décès de l'autre preneur d'assurance, le preneur d'assurance survivant peut maintenir le contrat sans frais supplémentaires.
  • Il s'agit d'un montage intéressant pour céder une partie du patrimoine de manière fiscalement avantageuse, surtout en cas de situation familiale complexe (famille recomposée par exemple).

Bien sûr. Vous aurez le choix dans ce cas entre une assurance-épargne de branche 21 ou 23.

  • Dans la branche 21, vous pouvez opter pour Self Life Dynamico Junior. Vous bénéficierez d'une garantie de capital et d'un taux d'intérêt garanti, le tout agrémenté éventuellement d'une participation bénéficiaire. 100 % de sécurité donc ! Il est déjà possible de souscrire à partir de 37,5 € par mois.
  • Dans la branche 23, votre rendement dépendra des résultats d'un ou plusieurs fonds de placement sous-jacents. Votre courtier vous proposera plusieurs fonds en fonction de votre profil d'investisseur.

En branche 21 comme en branche 23, vous pourrez souscrire des assurances complémentaires, comme une couverture décès supplémentaire.

Vous choisirez librement les bénéficiaires en cas de vie et de décès

et pourrez ainsi donner un petit coup de pouce financier à vos (petits-)enfants. Les assurances-épargne offrent également de nombreux atouts dans le cadre d'une planification successorale et d'une cession de patrimoine avec optimisation fiscale.

Bien sûr. Vous pouvez consulter vos assurances épargne et placement au moyen de l'application MyBroker sur le site internet de votre courtier. L'outil est particulièrement intuitif et vous aurez un aperçu complet de vos assurances en quelques clics. Vous pourrez du reste utiliser cet outil extrêmement sécurisé sur votre smartphone, tablette et PC. Athora Belgium a reçu le trophée assurance-vie Decavi 2019 dans ce cadre.

L'épargne-pension et l'épargne à long terme sont deux solutions fiscalement avantageuses pour se constituer une pension complémentaire. Elles sont ouvertes aux particuliers comme aux indépendants. Ces deux formules présentent un certain nombre de similitudes et de différences. Nous en reprenons les principales pour vous ci-après :

Épargne-pension

  • Vous avez le choix entre la branche 21 (avec garantie de capital et/ou rendement garanti) et la branche 23 (rendement dépendant d'un ou de plusieurs fonds de placement sous-jacents).
  • En 2020, vous avez le choix entre deux systèmes :
    • Maximum de 990 euros de primes, avec avantage fiscal de 30 %.
    • Maximum de 1.270 euros de primes, avec avantage fiscal de 25 %.
  • L'avantage fiscal dépend de plusieurs conditions :
    • Être résident de l'Espace économique européen.
    • Avoir au moins 18 ans et moins de 65 ans à la conclusion du contrat ;
    • Être personnellement bénéficiaire du contrat en cas de vie.
    • Bénéficiaires en cas de décès : époux(se), partenaire cohabitant légal ou parents jusqu'au deuxième degré.
    • Être soumis à l'impôt des personnes physiques belge ;
    • Contrat d'une durée d'au moins 10 ans.
  • Vous pouvez choisir entre un versement unique chaque année ou des versements réguliers.

Épargne à long terme

  • Vous avez aussi le choix ici entre la branche 21 (avec garantie de capital et/ou rendement garanti) et la branche 23 (rendement dépendant d'un ou de plusieurs fonds de placement sous-jacents).
  • La prime maximale donnant droit à un avantage fiscal dépend des revenus imposables. Le maximum absolu pour 2020 est fixé à 2.390 euros. L'avantage fiscal s'élève à 30 %.
  • L'avantage fiscal dépend de plusieurs conditions :
    • Être résident de Belgique ou d'un autre pays de l'Espace économique européen (EEE).
    • Avoir au moins 18 ans et moins de 65 ans à la conclusion du contrat ;
    • Être personnellement bénéficiaire du contrat en cas de vie.
    • Bénéficiaires en cas de décès : héritiers (époux(se), partenaire cohabitant légal ou parents jusqu'au deuxième degré).
    • Être soumis à l'impôt des personnes physiques belge ;
    • Contrat d'une durée d'au moins 10 ans.
  • Vous pouvez choisir entre un versement unique chaque année ou des versements réguliers.

Une Pension libre complémentaire pour indépendants (PLCI) et un Engagement Individuel de Pension (EIP) représentent deux formes d'assurance épargne-pension pour indépendants. Nous comparons les caractéristiques des deux solutions ci-après.

PLCI

  • Les primes dans le cadre d'une PLCI sont le plus souvent payées par l'indépendant en personne, pas par sa société (même si cela est aussi possible).
  • Une PLCI permet de payer moins d'impôts et moins de cotisations sociales.
  • Vous avez le choix entre une PLCI classique et une PLCI sociale :
    • Une PLCI classique permet de se constituer un capital pension complémentaire.
    • Une PLCI sociale donne droit à des garanties complémentaires comme une couverture décès ou une garantie Incapacité de travail.
  • La prime maximale dépendra de vos revenus imposables, avec en outre une différence selon que vous opterez pour une PLCI classique ou une PLCI sociale :
    • Pour une PLCI classique, nous ne pourrez pas verser plus de 8,17 % de vos revenus imposables nets, avec un maximum absolu de 3.291,30 euros (montant pour 2020).
    • Pour une PLCI sociale, ces chiffres seront de 9,40 % pour vos revenus imposables nets, avec un plafond absolu de 3.786,81 euros (montant pour 2020).

EIP

  • Un Engagement Individuel de Pension (EIP) ne peut être conclu que par une société, avec vous-même comme entrepreneur (dirigeant d'entreprise) et bénéficiaire.
  • La société peut déduire les primes à titre de charges professionnelles (moyennant le respect de la règle des 80 %).
  • Même si la société fait faillite, le capital constitué restera protégé contre les créanciers.
  • Un versement dans un EIP vous rapportera bien plus net au final qu'une augmentation de salaire.

Vous souhaitez investir en branche 23

Si vous souhaitez investir, vous pouvez opter pour l'immobilier, l'or, les pièces de monnaie, les actions, les obligations, les fonds de placement... Mais vous pouvez également opter pour une assurance-placement.

Qu'est-ce que c'est exactement et pourquoi est-ce intéressant ?

Une assurance-placement est un autre terme qui désigne un produit d'assurance du type branche 23. La prime que vous payez (unique ou récurrente) est investie dans un ou plusieurs fonds. Si ces fonds se portent bien, vous pouvez avoir la perspective d'un bon rendement. Mais si le rendement des fonds est médiocre, vous risquez de perdre de l'argent... Bref, le rendement de votre placement dépend du rendement des fonds sous-jacents.

Quels sont les avantages de l'assurance-placement ?

- Vous devez investir en fonction de votre profil : avec plus ou moins de risque. Vous pouvez, entre autres, réduire le risque de placement en payant régulièrement des primes ou par le biais d'un certain nombre d'options financières.

- Athora travaille avec des gestionnaires de fonds réputés qui ont déjà fait leurs preuves.

- Vous ne payez pas d'impôt à la source.

- Il est possible de souscrire des garanties complémentaires, telles que des garanties décès et invalidité.

- Les assurances-placements ne sont pas soumises à la taxe sur les comptes-titres.

- Une assurance-placement est un instrument utile pour la planification successorale et le transfert d'actifs.

Une désignation des bénéficiaires vous permet de transférer (une partie de) votre patrimoine de manière fiscalement avantageuse.

 

  • Avec l'assurance vie branche 23, vous investissez indirectement dans des fonds de placement. La performance de ces fonds détermine donc aussi votre rendement. Cela signifie aussi que vous assumez vous-même le risque d'investissement.

  • Ici aussi, des avantages fiscaux sont possibles en matière de prévoyance et d'épargne à long terme.

  • Dans la branche 23, vous payez toujours une taxe sur les primes de 2% (sauf pour l'épargne-pension), mais pas de retenue à la source.

L'obligation de payer ou non une taxe sur les versements au profit de votre assurance-vie de branche 23 dépendra du régime fiscal dont relève précisément votre assurance-vie de branche 23.

  • Si vous optez pour une assurance de branche 23 dans le cadre de l'épargne-pension, vous ne paierez aucune taxe sur les primes.
  • Si vous souscrivez par contre une assurance-vie de branche 23 qui ne relève pas de l'épargne-pension, vous devrez alors bel et bien payer une taxe de 2 % sur les primes. Exemple : vous versez 1.000 € dans votre police. Concrètement, une taxe de 2 % sera retenue sur la prime, soit 20 €. 980 € seront alors versés dans votre contrat (avec déduction également d'éventuels frais d'entrée) et 20 € seront reversés au fisc.

Non, vous ne devrez pas payer de précompte mobilier sur le rendement de votre assurance de branche 23. Attention, un précompte mobilier pourra néanmoins être dû s'il s'agit d'un contrat de branche 23 avec rendement garanti.

Si vous souscrivez une assurance-vie de branche 23 avec vous comme assuré, vous aurez la possibilité de prévoir une couverture décès supplémentaire. À votre décès, le capital décès assuré sera versé au(x) bénéficiaire(s) désigné(s) dans la police. De quoi prévoir une sécurité financière supplémentaire pour vos proches.

Si vous n'avez pas prévu de couverture décès supplémentaire, les avoirs dans le contrat sont versés au(x) bénéficiaire(s).

Attention, la situation sera différente dans le cadre d'une assurance de branche 23 avec deux preneurs d'assurance. Au décès d'un preneur d'assurance, tous les droits relatifs au contrat reviendront au preneur d'assurance survivant. Aucun capital ne sera donc versé à ce moment-là aux bénéficiaires.

Avec une assurance branche 23, vous avez peut-être la perspective d'un rendement plus élevé, mais elle comporte aussi un certain niveau de risque. En quoi consiste exactement ce risque ?

Risques liés aux placements

Si les fonds dans lesquels vous avez investi ne sont pas aussi performants, il y a un risque de rendement faible ou vous pourriez même perdre de l'argent.

Toutefois, vous pouvez limiter ce risque de plusieurs façons :

  • Répartir vos investissements ;
  • Paiement régulier des primes (ce qui élimine le risque que vous entrez au mauvais moment) ;
  • Utilisez nos options financières gratuites pour vos placements en prime unique ;
  • Ne choisissez que des fonds gérés par des sociétés de fonds réputées, comme c’est le cas chez nous.

Qu'arrive-t-il si votre assureur fait faillite ?

Le risque que votre assureur fasse faillite est très faible, étant donné que les autorités de surveillance exercent un contrôle très strict sur les sociétés. Si cela se produit, votre assurance de la branche 23 ne sera pas protégée par le Fonds de protection des dépôts et des instruments financiers.

Non. Si vous ne souhaitez plus payer de primes pour votre assurance-vie de branche 23, vous pouvez parfaitement arrêter de le faire.

Vous aurez deux possibilités dans ce cas :

  • Arrêter de verser des primes dans votre police en cours. Le contrat continuera alors à courir jusqu'à ce que vous demandiez votre capital.
  • Demander à l'assureur de verser immédiatement le capital épargné. Vous courrez alors le risque de devoir payer des frais de sortie.

Votre courtier pourra vous donner des conseils sur mesure en ce qui concerne vos assurances-placements. N'hésitez pas à lui parler si vous souhaitez arrêter de verser des primes dans votre contrat.

L'option stop loss dynamique est une option financière qui vous est proposée dans le cadre d'une assurance de branche 23. Elle vous protège en cas de (forte) baisse de la valeur nette d'inventaire d'un fonds. Si cette valeur nette d'inventaire passe sous un seuil de protection préalablement déterminé (entre 10 et 30 % de baisse), les avoirs restants sont alors transférés automatiquement vers un fonds de protection. Le seuil de protection est recalculé chaque jour en fonction de la valeur nette d'inventaire et adapté uniquement lorsqu'il est plus élevé que le précédent.

Exemple
Vous souscrivez une assurance de branche 23 avec une option stop loss dynamique fixée à 10 %. Le seuil de protection correspondra donc à 90 % de la valeur nette d'inventaire maximale. Le fonds dans lequel vous avez investi éprouve quelques difficultés et après quelques mois, sa valeur nette d'inventaire atteint le seuil de protection. Le solde sera alors transféré vers le fonds de protection. Vous serez ainsi protégé contre toute baisse ultérieure du fonds dans lequel vous avez investi.

Avec l'option financière « investissement progressif » (aussi appelée dripfeed), vous versez un montant déterminé dans un fonds de protection. Pendant une période déterminée, des primes mensuelles seront ensuite transférées de ce fonds de protection vers un ou plusieurs fonds de base.

L'option « investissement progressif » est intéressante dans la mesure où elle permet d'investir de manière étalée dans le temps. Le plus difficile en matière d'investissements consiste en effet à savoir quand investir ou vendre. Personne n'a en effet une boule de cristal. Grâce à l'option dripfeed, vous n'avez plus aucun souci à vous faire. En investissant de manière systématique (chaque mois), vous limiterez votre risque financier. Vous choisissez vous-même la durée de l'investissement progressif (de 1 à 24 mois).

Bien sûr. Vous pouvez modifier la composition de votre assurance-placement à tout moment. C'est ce que nous appelons un arbitrage. Vous avez droit à un arbitrage gratuit par an. Pour tout arbitrage supplémentaire la même année, des frais correspondant à 0,5 % du montant que vous transférerez d'un fonds à l'autre vous seront réclamés, avec un maximum de 100 €.

Vous pouvez suivre les cours de tous les fonds proposés par Athora en continu sur notre site internet. Vous trouverez non seulement dans le tableau la valeur nette d'inventaire du moment, mais aussi les rendements de l'année en cours, de l'année précédente, sur trois ans et sur cinq ans.

En cliquant sur le nom du fonds, vous accéderez à une fiche d'information supplémentaire avec de la documentation sur le fonds en question.

Vous souhaitez épargner en branche 21

  • Une assurance de la branche 21 offre une garantie de capital et/ou un taux d'intérêt garanti. Elle peut être complétée par une participation aux bénéfices (si les résultats de l'entreprise sont bons).
  • Vous ne courez aucun risque financier. Même en cas de faillite de l'assureur, vous seriez protégé jusqu'à 100.000 € par personne. En revanche, les rendements de la branche 21 ne sont pas très élevés.
  • Une assurance de la branche 21 dans le cadre de l'épargne-pension ou de l'épargne à long terme peut vous procurer un avantage fiscal.
  • Si vous ne touchez pas à votre contrat pendant plus de 8 ans ou si vous souscrivez à une couverture décès de 130 % du montant investi, vous ne paierez pas de retenue à la source sur le rendement du capital investi.
  • Pour un produit de la branche 21, vous payez une taxe sur prime de 2 %, sauf dans le cas des contrats d'épargne-pension.

L'obligation de payer ou non une taxe sur les versements au profit de votre assurance-vie de branche 21 dépendra du régime fiscal dont relève précisément votre assurance-vie de branche 21.

  • Si vous optez pour une assurance de branche 21 dans le cadre de l'épargne-pension, vous ne paierez aucune taxe sur les primes.
  • Si vous souscrivez par contre une assurance-vie de branche 21 qui ne relève pas de l'épargne-pension, vous devrez alors bel et bien payer une taxe de 2 % sur les primes. Exemple :  vous versez 1.000 € dans votre police. Concrètement, une taxe de 2 % sera retenue sur la prime, soit 20 €. 980 € seront alors versés dans votre contrat (avec déduction également d'éventuels frais d'entrée) et 20 € seront reversés au fisc.

Vous ne paierez pas de précompte mobilier si vous êtes vous-même le bénéficiaire à l'échéance du contrat et si

  • vous ne touchez pas au capital de votre assurance-vie de branche 21 pendant au moins 8 ans

ou

  • si vous avez souscrit une couverture décès (dont vous êtes vous-même le bénéficiaire) correspondant au moins à 130 % du montant investi

Si vous utilisez le capital (ou une partie) de votre assurance de branche 21 au cours des 8 premières années, vous paierez alors 30 % de précompte mobilier sur les intérêts. Ceux-ci seront supposés s'élever à 4,75 % par an, même si le rendement réel est nettement inférieur.

Si vous souscrivez une assurance-vie de branche 21 avec vous comme assuré, vous aurez la possibilité de prévoir une couverture décès supplémentaire. À votre décès, le capital décès assuré sera versé au(x) bénéficiaire(s) désigné(s) dans la police. De quoi prévoir une sécurité financière supplémentaire pour vos proches.

Si vous n'avez pas prévu de couverture décès supplémentaire, la réserve constituée dans le contrat sera versée au(x) bénéficiaire(s).

Attention, la situation sera différente dans le cadre d'une assurance de branche 21 avec deux preneurs d'assurance. Au décès d'un preneur d'assurance, tous les droits relatifs au contrat reviendront au preneur d'assurance survivant. Aucun capital ne sera donc versé à ce moment-là aux bénéficiaires.

Le rendement d'une assurance-vie peut être accentué par le versement d'une participation bénéficiaire en cas de bons résultats de l'assureur. Autrement dit, une participation bénéficiaire n'est jamais garantie. La participation bénéficiaire n'est pas directement versée, mais ajoutée à la réserve existante ou au capital dans la police.

La participation bénéficiaire n'est du reste pas imposée.